Accueil

 

Un feu de paille…mais pas seulement!

Le 8 juillet 2017 le feu a pris dans un champ cultivé du Cirque de l’Essonne, sur la commune de Villabé.

Des sols asséchés soumis à la canicule et c’est l’orge d’hiver qui est réduit en cendre dans le Cirque de l’Essonne.
Une occasion peut-être de mener une réflexion sur les enjeux associés aux changements climatiques à l’échelle locale.

(Lire l’article complet de Corbeil-Essonnes infos relatant cet évènement en cliquant sous le lien ci-dessous.)

 http://www.corbeil-infos.fr
Extraits du site Corbeil-infos
Capture d_écran 2017-07-12 à 15.03.09

 

Capture d_écran 2017-07-12 à 15.02.08

A la lecture des évènements relevés dans tout le département durant le  week-end du 8 juillet avec plusieurs feux dans des champs cultivés puis les orages violents qui ont succédé dans la nuit de dimanche à lundi nécessitant 270 interventions des pompiers sur le territoire essonnien, il semble particulièrement indispensable de se préoccuper des adaptations nécessaires à engager face aux changements climatiques car ces épisodes risquent de devenir plus fréquents à l’avenir en Ile de France. Le Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie de l’Ile de France a pu projeter et documenter plusieurs scénarios pour notre territoire.
(SRCAE/ objectifs et orientations / Adaptations aux changements climatiques)

(Cliquer sous le lien ci-dessous)
12-SRCAE-IDF_Adaptation_changement_climatique_cle041782

(A lire aussi…les 2 articles du Parisien relatant les différents épisodes d’incendies et d’orages en Essonne cliquer sur les liens ci-dessous.)

http://www.leparisien.fr/corbeil-essonnes-91100/essonne-une-cinquantaine-d-hectares-

 http://www.leparisien.fr/corbeil-essonnes-91100/apres-les-orages-les-pompiers-interviennent-270-fois-dans-l-essonne-10-07-2017-7124553.php
Le point sur les possibilités d’adaptation à l’échelle locale dans le Cirque de l’Essonne pour répondre aux nouveaux enjeux climatiques.

Villabé, comme ailleurs d’autres communes, doit faire face aux phénomènes récurrents liés au climat et examiner les actions mener pour prévenir les risques, anticiper et accompagner ces changements avec des mesures adaptées à l’échelle locale.

Une solution utile qui permet la résilience de la nature, le maintien de la biodiversité dans le Cirque de l’Essonne.

Des projets concrets, portés par le collectif Le Cirque de l’Essonne à Coeur veulent contribuer au Développement Durable du territoire essonnien. Ces projets sont des vecteurs d’adaptation utiles pour trouver des pistes et des réponses aux enjeux climatiques de demain.Le projet en agro-foresterie favorisant la qualité des sols figure comme un outil particulièrement adapté dans ce contexte.
 (En savoir plus  sur notre site l’onglet: Projets dans le Cirque de l’Essonne / Projet agroforesterie et maintien de la biodiversité.) 

Prévenir et anticiper les risques associés aux changements climatiques demande de conduire dés aujourd’hui, une politique d’aménagement et d’urbanisation compatible avec ces nouvelles données. 
Cependant que constatons-nous…

Des décisions prises pour l’aménagement du coteau du Cirque de l’Essonne et des projets d’infrastructure routière dans cet espace qui ne permettent pas de réaliser un des objectifs essentiels identifié dans le Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie de l’Ile de France:
« Accroitre la résilience du territoire francilien aux effets du changement climatique. »(Objectif ACC1:)

Une imperméabilisation des espaces naturels favorisant les îlots de chaleur dans un  contexte urbain toujours plus contraint. 

La poursuite de l’imperméabilisation du coteau du Cirque de l’Essonne avec de nouveaux permis de construire accordés sur la zone des Coudras, associée à la proximité de l’autoroute et son ensemble d’infrastructures fragmentées ne permettent plus le maintien des zones de fraicheur en milieu urbain. L’effet d’îlot de chaleur augmente et on trouve pour autre conséquence, une qualité de l’air fortement dégradée.

Une plus grande vulnérabilité des aménagements urbains et des milieux, notamment les milieux aquatiques.

La vulnérabilité des aménagements urbains (ruissellements, retrait gonflement des argiles soumis aux fortes sécheresses etc.) augmente ainsi que la vulnérabilité de la ressource en eau avec notamment la modification de l’hydrologie. Le rôle essentiel d’exutoire du Cirque de l’Essonne devrait être pris en compte dans ce secteur important de confluence avec la Seine avec  une augmentation des phénomènes d’orages qui impactent régulièrement l’aval du cirque. La rue Fernand Laguide et le quartier de Robinson ont été régulièrement durement touchés. Ces points de vulnérabilité devraient donc être prioritairement intégrés dans les décisions d’aménagement de territoire.
Il semble malheureusement que les épisodes de juin 2016, avec des dégâts importants sur ce secteur, n’aient pas permis de tirer les leçons utiles attendues .

Une réflexion sur le long terme qui fait long feu…

Face à ce constat et pour répondre aux nouveaux enjeux environnementaux, pourquoi ne pas enfin identifier et reconnaître les milieux écosystèmiques du Cirque de l’Essonne et les services gratuits qu’ils rendront pour l’avenir?…

Pourquoi ne pas les retenir à l’échelle locale comme des outils efficaces, des atouts irremplaçables, permettant adaptation et anticipation face aux changements climatiques?

Il semble pour le moins étonnant de la part du Maire de Villabé, dans ce contexte qui nécessiterait au minimum une prise de conscience lucide sur la situation des sols asséchés et la canicule de cet été, de prétendresans doute dans un excès de communication, d’avoir voulu éteindre le début du foyer du  champ d’orge avec force détails qui ne laissent pas de surprendre…(lire l’extrait ci-dessous)

Il serait sans doute plus opportun à ce stade, d’apporter une analyse critique sur l’impact de l’urbanisation dans le Cirque de l’Essonne.
Ce réservoir de biodiversité ne constitue t-il pas une chance pour réussir cette adaptation?

                                                                                        Extrait du site Corbeil-infos
Capture d_écran 2017-07-12 à 15.04.33

 

Un processus qui ne date pas d’hier...

Les conséquences de l’urbanisation sur le Cirque de l’Essonne à Villabé renvoient aux décisions prises dans le cadre du Plan Local D’urbanisme (PLU) de 2013 notamment.

Bien entendu, ce processus d’artificialisation des sols du Cirque de l’Essonne sur ce secteur est bien antérieur à cette date. On relèvera pour l’essentiel: les zones d’activités et de commerces, le rond point du requin, la construction du collège Rosa Parks et la résidence Pierres et Lumières .Nous constatons que Villabé a supprimé les Espaces Boisés Classé (EBC) lors du passage du Plan d’Occupation des Sols (POS) au Plan Local d’Urbanisme (PLU )de 2013. Certaines parcelles autrefois agricoles sont aujourd’hui ouvertes à urbanisation sur les Coudras…Nul ne peut nier que ce changement d’affectation des sols a un impact négatif sur la prévention des changements climatiques puisqu’il supprime des espaces naturels essentiels capables de résilience.

Aujourd’hui encore, aucune réflexion sur le climat et  le changement d’affectation des sols ne semble poindre. Des projections menaçantes sur de possibles pénalités que les villabéens auraient à payer, alors même que la commune est sortie de carence pour la construction de logements sociaux, relèguent au second plan la question de l’artificialisation des sols sur la commune  .

(voir l’arrêté préfectoral mettant fin à la carence à Villabé en lien sur ce site, plus bas sur cette page) …

De façon générale, à Villabé et ailleurs, les épisodes enregistrés associés aux modifications du climat sont malheureusement presque toujours considérés comme autant d’épiphénomènes aux conséquences incertaines et lointaines…

Le coût  de l’inaction pour une durée indéterminée?

Finalement, si les décisions en faveur de l’adaptation aux changements climatiques ne sont pas prises aujourd’hui, c’est sans doute que l’on aura pas pris la mesure du coût de l’inaction. Le rapport Stern vient le préciser sans ambiguïtés « dans tous les cas, le coût de l’inaction sera supérieur au coût de l’engagement. » Gageons tout de même que ce type d’argument  devrait permettre de lever certaines résistances.
( Stern Review on the Economies of Climate Change, 30 octobre 2006)

De nombreuses résistances mais aussi des choix possibles pour demain.

Oui, c’est un fait, les résistances sont nombreuses et les décisions tardent du côté des élus…Il n’ est que temps de définir le Cirque de l’Essonne comme un territoire cohérent avec son continuum de boisements et ses milieux interconnectés.
Oui, cet espace est capable de répondre gratuitement à plusieurs défis du changement climatique à l’échelle locale et à l’échelle du territoire de l’agglomération Grand Paris Sud.

Certes, auparavant il faut changer les mentalités, convaincre, faire preuve de pédagogie et permettre une prise de conscience pour participer à la mise en place de nouveaux  paradigmes capables de mobiliser les élus.
C’est un travail indispensable et les associations tentent de s’y employer.

Adaptation et harmonisation…c’est possible !

Il est rappelé dans le Schéma Régional du Climat, de l’Air et de l’Energie de l’Ile de France que l’adaptation et l’atténuation sont les principaux objectifs à mettre en oeuvre dans le cadre de la politique sur le climat en Ile de France.
« Ces deux objectifs  du changement climatique devraient aussi permettre une harmonisation dans l’aménagement et la planification urbaine et limiter les principes d’aménagement parfois contradictoires ».
 A ce titre, Le Cirque de l’Essonne illustre bien la nécessité d’opérer cette harmonisation  avec des mesures concertées et intégrées en matière d’aménagement.
Ces objectifs conduits en priorité doivent permettre la préservation de la biodiversité sur cet espace.

Les contradictions, les difficultés rencontrées pour maintenir la biodiversité dans le Cirque de l’Essonne, nous les observons depuis longtemps déjà.
Dans le même temps, nous sommes aussi tous conscients des responsabilités et des engagements auxquels la plupart des acteurs sur cet espace veulent répondre en se projetant dans un avenir positif pour l’environnement.

Tous ensemble, nous sommes associés à cette réflexion nécessaire pour l’avenir.
Si le feu a dévoré l’orge d’hiver, le feu est également capable d’offrir ses vertus de régénération des sols et finalement, il peut rendre possible une réflexion renouvelée et fertile.

 

 

A lire encore…
l’engagement du gouvernement pour la neutralité carbone d’ici trente ans / Une nouvelle stratégie nationale bas-carbone.

(cliquer sur le lien ci-dessous)
Le plan climat :Nouvelles mesures

 

 

 C’EST L’ÉTÉ DANS LE CIRQUE DE L’ESSONNE !

UN NOUVEL ARTICLE 
SUR LE CIRQUE DE L’ESSONNE, UNE INVITATION A LA BALADE POUR CET ÉTÉ …

 

Capture d’écran 2017-07-28 à 16.33.29.png


dans le journal de l’agglomération Grand Paris Sud

(cliquer sur le lien ci-dessous)

https://sortir.grandparissud.fr/actualites/cirque-de-l-essonne-la-balade-de-l-ete 

Essonne Verte Essonne Propre (EVEP) 2017

Le collectif le Cirque de l’Essonne à Coeur pour l’édition de la  Fête de la Nature 2017,a rencontré le succès attendu et un public au rendez-vous pour profiter des animations proposées et s’informer sur le potentiel du Cirque de l’Essonne, un espace au double caractère urbain et rural.

Vur d'ensemble 2017le Cirque de l’Essonne un espace d’échanges et de convivialité pour créer un nouvelle dynamique autour de projets favorisant la biodiversité.
  Stand du collectifCapture d_écran 2017-05-29 à 18.51.09
De l’information mais aussi des projets innovants …prêts à éclore !

Capture d_écran 2017-05-29 à 15.01.59

Découvrir et se rapprocher de la nature, c’est l’ambition portée par les associations présentes vers le public pour valoriser la biodiversité dans le Cirque de l’Essonne.

(cliquer sous le lien pour en lire plus…)

corbeil-infos EVEP 2017 retour

Cette journée a été aussi à l’occasion de petites promenades une façon de découvrir la zone humide du Cirque de l’Essonne.
 Vue du chemin
des Bouts Cornus
avec le relais hertzien en direction de Lisses.

Départ pour la visite de la ZH copie - copie

 
Véritable paysage au coeur d’un paysage plus vaste, le Cirque de l’Essonne offre l’expérience des lointains avant l’étape ultime de la rivière Essonne vers la Seine.

 ty6a9263

Zone humide à Corbeil-Essonnes
Cette perception de l’Essonne à la confluence avec la Seine permet de découvrir cet espace sur plusieurs échelles pour y vivre aussi celle d’une intériorité qui se livre parfois moins facilement à travers la découverte de la zone humide, riche, rare et utile pour le maintien de la biodiversité.
Du tout urbain à la biodiversité…

Des projets en faveur de la biodiversité, des sols fertiles et des milieux humides dans le Cirque de l’Essonne.

Vers des projets innovants en agroforesterie et en agriculture biologique pour maintenir la biodiversité dans le Cirque de l’Essonne.

(cliquer sous le lien)

copil-cirque-a-coeur-17-fevrier-2017-002Accueil

Capture d_écran 2017-03-24 à 10.33.24

Du tout urbain à la biodiversité…reconnaître la valeur des sols et des paysages.
un nouveau chemin à suivre et à baliser pour demain…
_DSC0026
Chemin des Bouts Cornus, vers Lisses
DSC_1114
chemin des Bouts Cornus vers Villabé
image-blog-accueil-compressee
100 logements sur la commune de Villabé

2 permis de construire pour 100 logements sur la commune de Villabé ont été déposés le 05/08/2016 sur une zone ouverte à l’urbanisation dans le Cirque de l’Essonne.

 Pour information, l’arrêté de fin de carence en date du 22 avril 2016.

capture-decran-2016-12-10-a-22-19-48

L’arrêté dans son intégralité (cliquer sur le lien)
carence-le-22-04-16-commune-villabe-fin-de-carence


LE CIRQUE NATUREL DE L’ESSONNE …

un ancien méandre naturel de la rivière Essonne sur 134 hectares de nature.

Depuis plusieurs années déjà, les thématiques autour de la nature en ville, toujours plus nombreuses et porteuses de sens pour les citadins,véhiculent toutes sortes d’initiatives citoyennes et valorisent l’environnement et la qualité de vie. 

En 2015, le collectif Le Cirque de l’Essonne à Coeur, en regroupant différentes associations  et initiatives locales sur  les villes de Lisses, Villabé et Corbeil-Essonnes a participé à sa façon à ce mouvement éco-citoyen et fédère chaque jour davantage les  acteurs du territoire en adressant vers l’extérieur une image nouvelle et affirmée de l’identité essonnienne dans des activités où chacun peut trouver sa place.
Au fil des années, l’idée d’un collectif s’est donc imposée comme une formule ouverte, créative et dynamique pour développer une réflexion et des actions afin de PROTEGER, DECOUVRIR, ET FAIRE VIVRE  l’espace naturel de 134 hectares du Cirque de l’Essonne. C’est donc sur cet espace que nous souhaitons vous guider ici 

Là où le lit de l’Essonne nous entraîne…
jusqu’à la confluence de la Seine.

Il y a d’abord, en bordure de Lisses, Villabé et Corbeil-Essonnes, un espace de nature insoupçonné. Notre paysage quotidien, sans que nous y prêtions attention, trouve pourtant à cet endroit sa signature, dans la géomorphologie de la rivière Essonne qui remonte l’histoire.
Une petite promenade dans la nature, dans le méandre naturel effondré de la rivière Essonne, datant du quaternaire , ça n’est déjà pas si ordinaire… maintenant si l’on vous dit que sur cet espace retiré et presque oublié, on a depuis toujours recensé des activités humaines et même les données historiques d‘une bataille à l’époque romaine, c’est plutôt surprenant et cela peut donner aussi l’envie d’en savoir plus…

Une promenade naturaliste étonnante au cœur de l’urbain.

Qui pourrait s’en douter, nous sommes aussi sur un site qui regroupe à lui seul de nombreux milieux emblématiques des paysages de l’Essonne: des coteaux, des espaces boisés, des zones humides…
Ici on trouve toute une mosaïque d’espaces différents avec des vergers, des vignes, des pâturages, du maraichage, des espaces agricoles,le tout sur environ 134 hectares.Cette concentration le rend indéniablement riche et unique.

C’est certain, chacun peut trouver de quoi satisfaire sa curiosité et le plaisir d’une découverte nature directement en contact avec les communes de Lisses, Villabé et
Corbeil-Essonnes, pourtant, plus que jamais, la vigilance s’impose, cet espace est de plus en plus  menacé par des projets immobiliers, des infrastructures routières ou bien encore les squats, la cabanisation  et les décharges sauvages…

Personne n’ignore aujourd’hui l’action du grignotage inexorable exercée par la ville dans les zones périurbaines sur les espaces naturels, agricoles et forestiers, c’est la raison pour laquelle la notion de biodiversité prend aussi ici tout son sens.Si nous trouvons sur cet espace une nature essentiellement « ordinaire », elle est devenue rare et fragile, elle est donc particulièrement précieuse.

Aujourd’hui, de nouveaux inventaires naturalistes permettent d’articuler les différents outils de protection sur cet espace afin de le faire revivre en respectant tous les milieux interconnectés entre eux.Nous invitons de nouvelles compétences et de nouveaux acteurs à nous rejoindre pour nous y aider.

En souhaitant ouvrir à nouveau le Cirque de l’Essonne aux activités humaines et aux usages associés aux milieux naturels qui caractérisent la vallée de l’Essonne, nous portons un regard curieux sur le patrimoine et le paysage devenus accessibles pour chacun.C’est aussi l’occasion de comprendre sur le terrain, les enjeux environnementaux et territoriaux sur plusieurs échelles.En effet,depuis janvier 2016, la nouvelle grande agglomération Grand Paris Sud Seine-Essonne-Sénart et ses plus de 330.000 habitants doit participer et répondre aux enjeux et défis du territoire à l’intérieur duquel l’équilibre entre nature et ville doit trouver toute sa place.Notre participation est donc essentielle dans la construction de ce projet de territoire.

Très simplement, cet espace témoigne de l’évolution au fil du temps de notre perception et des usages que la proximité de la nature peuvent offrir mais c’est finalement un chemin  simple pour nous guider au quotidien vers son incomparable richesse à travers une modeste promenade dans ce coeur fragile du Cirque de l’Essonne. 

Video: Fête de la Nature EVEP 2015

Cirque de l'essonne sateliteC
Vue satellite du cirque de l’Essonne

DOCUMENTS ET TEXTES DE RÉFÉRENCE :

CLIQUER SUR LES LIENS CI-DESSOUS POUR ACCEDER AUX DOCUMENTS: 
Publicités