Accueil

SAMEDI 20 MAI 2017 DANS LE CIRQUE DE L’ESSONNE

Capture d_écran 2017-04-12 à 15.26.42

Capture d_écran 2017-04-12 à 15.31.37

Du tout urbain à la biodiversité…

Des projets en faveur de la biodiversité, des sols fertiles et des milieux humides dans le Cirque de l’Essonne.

Vers des projets innovants en agroforesterie et en agriculture biologique pour maintenir la biodiversité dans le Cirque de l’Essonne.

(cliquer sous le lien)

copil-cirque-a-coeur-17-fevrier-2017-002Accueil

Capture d_écran 2017-03-24 à 10.33.24

 

Du tout urbain à la biodiversité…reconnaître la valeur des sols et des paysages.

un nouveau chemin à suivre et à baliser pour demain…

_DSC0026
Chemin des Bouts Cornus, vers Lisses

 

 

DSC_1114
chemin des Bouts Cornus vers Villabé

 

image-blog-accueil-compressee
100 logements sur la commune de Villabé

2 permis de construire pour 100 logements sur la commune de Villabé ont été déposés le 05/08/2016 sur une zone ouverte à l’urbanisation dans le Cirque de l’Essonne.

 Pour information, l’arrêté de fin de carence en date du 22 avril 2016.

capture-decran-2016-12-10-a-22-19-48

L’arrêté dans son intégralité (cliquer sur le lien)
carence-le-22-04-16-commune-villabe-fin-de-carence


LE CIRQUE NATUREL DE L’ESSONNE …

un ancien méandre naturel de la rivière Essonne sur 134 hectares de nature.

Depuis plusieurs années déjà, les thématiques autour de la nature en ville, toujours plus nombreuses et porteuses de sens pour les citadins,véhiculent toutes sortes d’initiatives citoyennes et valorisent l’environnement et la qualité de vie. 

En 2015, le collectif Le Cirque de l’Essonne à Coeur, en regroupant différentes associations  et initiatives locales sur  les villes de Lisses, Villabé et Corbeil-Essonnes a participé à sa façon à ce mouvement éco-citoyen et fédère chaque jour davantage les  acteurs du territoire en adressant vers l’extérieur une image nouvelle et affirmée de l’identité essonnienne dans des activités où chacun peut trouver sa place.
Au fil des années, l’idée d’un collectif s’est donc imposée comme une formule ouverte, créative et dynamique pour développer une réflexion et des actions afin de PROTEGER, DECOUVRIR, ET FAIRE VIVRE  l’espace naturel de 134 hectares du Cirque de l’Essonne. C’est donc sur cet espace que nous souhaitons vous guider ici 

Là où le lit de l’Essonne nous entraîne…
jusqu’à la confluence de la Seine.

Il y a d’abord, en bordure de Lisses, Villabé et Corbeil-Essonnes, un espace de nature insoupçonné. Notre paysage quotidien, sans que nous y prêtions attention, trouve pourtant à cet endroit sa signature, dans la géomorphologie de la rivière Essonne qui remonte l’histoire.
Une petite promenade dans la nature, dans le méandre naturel effondré de la rivière Essonne, datant du quaternaire , ça n’est déjà pas si ordinaire… maintenant si l’on vous dit que sur cet espace retiré et presque oublié, on a depuis toujours recensé des activités humaines et même les données historiques d‘une bataille à l’époque romaine, c’est plutôt surprenant et cela peut donner aussi l’envie d’en savoir plus…

Une promenade naturaliste étonnante au cœur de l’urbain.

Qui pourrait s’en douter, nous sommes aussi sur un site qui regroupe à lui seul de nombreux milieux emblématiques des paysages de l’Essonne: des coteaux, des espaces boisés, des zones humides…
Ici on trouve toute une mosaïque d’espaces différents avec des vergers, des vignes, des pâturages, du maraichage, des espaces agricoles,le tout sur environ 134 hectares.Cette concentration le rend indéniablement riche et unique.

C’est certain, chacun peut trouver de quoi satisfaire sa curiosité et le plaisir d’une découverte nature directement en contact avec les communes de Lisses, Villabé et
Corbeil-Essonnes, pourtant, plus que jamais, la vigilance s’impose, cet espace est de plus en plus  menacé par des projets immobiliers, des infrastructures routières ou bien encore les squats, la cabanisation  et les décharges sauvages…

Personne n’ignore aujourd’hui l’action du grignotage inexorable exercée par la ville dans les zones périurbaines sur les espaces naturels, agricoles et forestiers, c’est la raison pour laquelle la notion de biodiversité prend aussi ici tout son sens.Si nous trouvons sur cet espace une nature essentiellement « ordinaire », elle est devenue rare et fragile, elle est donc particulièrement précieuse.

Aujourd’hui, de nouveaux inventaires naturalistes permettent d’articuler les différents outils de protection sur cet espace afin de le faire revivre en respectant tous les milieux interconnectés entre eux.Nous invitons de nouvelles compétences et de nouveaux acteurs à nous rejoindre pour nous y aider.

En souhaitant ouvrir à nouveau le Cirque de l’Essonne aux activités humaines et aux usages associés aux milieux naturels qui caractérisent la vallée de l’Essonne, nous portons un regard curieux sur le patrimoine et le paysage devenus accessibles pour chacun.C’est aussi l’occasion de comprendre sur le terrain, les enjeux environnementaux et territoriaux sur plusieurs échelles.En effet,depuis janvier 2016, la nouvelle grande agglomération Grand Paris Sud Seine-Essonne-Sénart et ses plus de 330.000 habitants doit participer et répondre aux enjeux et défis du territoire à l’intérieur duquel l’équilibre entre nature et ville doit trouver toute sa place.Notre participation est donc essentielle dans la construction de ce projet de territoire.

Très simplement, cet espace témoigne de l’évolution au fil du temps de notre perception et des usages que la proximité de la nature peuvent offrir mais c’est finalement un chemin  simple pour nous guider au quotidien vers son incomparable richesse à travers une modeste promenade dans ce coeur fragile du Cirque de l’Essonne. 

Video: Fête de la Nature EVEP 2015

Cirque de l'essonne sateliteC
Vue satellite du cirque de l’Essonne

DOCUMENTS ET TEXTES DE RÉFÉRENCE :