Le Cirque de l’Essonne découvert par les Essonniens.

Le samedi 17 mai 2014, de 10 h 00 à 17 h 00, la 5e opération « Essonne verte, Essonne propre » était organisée par le conseil général. Une découverte du Cirque de l’Essonne était proposée par les associatifs qui se battent pour protéger le site et le faire classer en tant qu’espace naturel sensible (ENS) dans la continuité de l’aménagement déjà réalisé plus en amont dans la vallée de la rivière Essonne.

CIRQUE-ESSONNE-EVEP2014

Promenade naturaliste dans le Cirque de l’Essonne:

A l’occasion de la session d’école ouverte d’avril, un petit groupe d’élèves a eu le plaisir d’effectuer un balade naturaliste dans le cirque de l’Essonne. Accompagnés de leur professeur de SVT, de Claude Trescarte de l’association Biodiversité 91 et de Jean-Marie Siramy de l’association Corbeil-Essonne Environnement, ces élèves ont pu découvrir une partie de la biodiversité méconnue de ce patrimoine naturel de notre agglomération.
De Villabé à Robinson, en passant par Lisses, ils ont parcouru le sentier longeant le sommet du coteau des Brateaux et des Hauts Cornus. Entourés d’arbres et d’arbustes verdoyants, seul le bruit étouffé des voitures leur rappelait la route de Lisses et l’autoroute situées à quelques dizaines de mètres plus haut.
Au détour du chemin, un ruché, une grande orchidée, un bouquet d’Arum, un tapis de Pervenches, de jeunes Ormes, et partout les vestiges des anciens vergers : pruniers, poiriers, cerisiers, lilas…
Moins attrayant, la peupleraie de Robinson, mitée par les occupations sauvages, les dépôts d’ordures, les déversements d’hydrocarbures et l’essaimage de végétaux nuisibles. D’ailleurs, la destruction de la peupleraie se poursuit comme le montrent quelques uns de nos clichés : à l’évidence en toute illégalité, des personnes coupent les peupliers, brûlent, clôturent l’espace public et se l’approprient…